samedi 16 décembre 2017

Arch

Auteur : Romain Lebastard
Édition : Autoédition
Prix broché : 12,99 
Prix ebook : 2,99€ 
Nb de pages : 329



Synopsis : Appartement. Boulangerie. Travail. Bistrot. A répéter jusqu'à la fin. Archibald Delavigne est un solitaire pétri d'angoisses vivant dans une routine déprimante. Jusqu'au jour où un mystérieux inconnu lui lègue trois pouvoirs surnaturels sans aucune raison particulière...


            Je remercie l’auteur et le site SimplementPro pour ce roman. Ce fut une belle découverte avec une intrigue très originale et qui donne à réfléchir…Très constructif sur le comportement des humains !


            Archibald est un ermite, un homme solitaire avec un gros penchant pour l’alcool. Sa vie est monotone et routinière et cela lui convient parfaitement. Les imprévus, les surprises, ce ne sont pas son truc. Pourtant, un soir tout va chambouler pour notre pauvre Arch. En effet, après une rencontre étrange avec un mystérieux inconnu, il se réveille avec trois pouvoirs saugrenus…


            Le moins qu’on puisse dire c’est que l’histoire est vraiment très originale. Ajoutons à cela une plume agréable, poétique et recherchée ; le roman a réussi à m’intriguer. Très vite, je me suis beaucoup attachée à Arch. Je me suis parfois reconnue en lui, je suis une fille très solitaire, supportant une vie routinière (et non les imprévus). Son côté un peu grognon et timide m’a beaucoup touchée. Le personnage de Arch est très complexe mais surtout réaliste, avec pas mal de défauts mais aussi de qualités : on comprend très vite que c’est un homme bon, mais juste (très) maladroit. Il est vrai qu’au cours de ma lecture, j’étais parfois un peu agacée par ses décisions mais en même temps, je le comprenais. Arch est clairement le gros point positif de ce roman.

            Mais l’intrigue n’est pas mal non plus ! En effet, je n’ai rarement lu un roman aussi intrigant et innovant. Je n’ai pas envie de tout vous dévoiler, ce serait dommage de vous gâcher le plaisir. Mais je peux vous dire que Arch va recevoir des pouvoirs très tentants notamment la téléportation, qui doit l’un des pouvoirs les plus enviés au monde. Se téléporter où on veut, c’est quand même vachement cool, non ? J’ai apprécié que le protagoniste décide vite de profiter de ses nouvelles capacités pour faire le bien. Mais malheureusement, ce ne sera pas aussi facile que prévu, loin de là. Arch va se retrouver dans des situations périlleuses….

            Les notions de la justice et la ligne entre le bien et le mal, qu’on comprend assez vite que c’est très subjectif pour les êtres humains ; sont parfaitement mises en évidence. Ce roman a un côté très sociologique et psychologique. Personnellement, je suis très intéressée par l'étude des comportements humains et comme vous pouvez vous en douter, ce roman a été instructif. La plume est très belle, comme je l’ai dit, mais il est vrai que j’ai mis du temps à lire ce roman. Non pas par ennui, mais parce que j’avais de le savourer et de prendre mon temps, je ne voulais pas passer à côté de quelque chose. Arch est typiquement le genre de roman qu’il faut prendre son temps. Parfois, ça fait du bien, de lire tranquillement et tout en réfléchissant sur ce qu’on lit. Car c’est clairement un roman de réflexion.

            La fin m’a complètement bouleversée, je ne m’attendais tellement pas à ça. C’est une fin à la fois triste mais un autre côté, très jolie, qui donne de l’espoir sur l’humanité. Une fin qui donne à réfléchir et que je ne suis pas prête d’oublier



            En bref, ce fut une lecture peu commune qui mériterait d’être plus reconnue. C’est une jolie découverte que je vous conseille sans la moindre hésitation. 



Lu en partenariat avec 
 


vendredi 15 décembre 2017

The vanishing girl, tome 2 : The decaying empire

Auteur : Laura Thalassa
Édition : AmazonCrossing
Prix broché : 9,99€   
Prix ebook : 5,99€    
Nb de pages : 385


Synopsis : Entraînée au métier d'espionne par le gouvernement américain qui utilise sa faculté à se téléporter pour mener des missions à haut risque, Ember Pierce se réveille dans un hôpital de Los Angeles. Elle ne se souvient que de l'essentiel : elle a été piégée et sa dernière mission aurait dû lui coûter la vie.
Utilisant ses facultés de téléportation, elle réapparaît dans la chambre de Caden Hawthorne qui a passé ces dix derniers mois à la croire morte. La jeune femme fantomatique qu’il voit ne ressemble plus à celle de ses souvenirs : ses cheveux sont plus longs, sa peau est plus pâle et son regard est hanté. Lorsqu’Ember lui révèle qu’une personne de confiance l’a trahie, une seule échappatoire s’offre désormais à eux. Sans savoir qui est leur ami et qui est leur ennemi, Ember et Caden se lancent dans la mission la plus périlleuse de leur vie : rester ensemble et survivre.


             
        Je remercie Netgalley et les éditions AmazonCrossing pour cette lecture. Malheureusement ce fut un flop pour moi, ce deuxième tome a été assez laborieux à lire…


            Il faut savoir que je ne retiens pas un très bon souvenir du premier tome. Je me rappelle d’avoir aimé mais un peu sans plus, l’intrigue n’est pas vraiment restée dans ma mémoire. De ce fait, j’ai eu déjà des difficultés à entrer dans la suite, l’auteure n’a pas fait assez de rappels à mon goût. Mais le premier tome avait quand même réussi à me faire passer un bon moment, ce qui n’a pas été le cas pour ce tome-ci. Et ce pour plusieurs raisons dont je vais vous parler de suite.




/ ! \ Je vous déconseille de lire ma chronique si vous n’avez pas lu le premier tome / ! \



            Tout d’abord, je regrette beaucoup que l’auteure ne nous fasse pas de piqures de rappels sur les événements derniers. Ce fut pour moi un peu compliqué pour me remettre dans l’intrigue. Mais heureusement, passé quelques pages, j’ai réussi à me resituer. Néanmoins, cela n’a pas suffi.

            Je n’étais pas particulièrement fan du couple Ember et Caden mais dans ce deuxième tome, ce fut un peu la déchéance. Le personnage masculin m’a juste horripilée. Je ne pouvais plus supporter les « mon ange » à chaque page ! Trop, c’est trop. Cela peut paraître bête mais clairement cela a rendu ma lecture très compliquée. Je ne trouve pas qu’il y a une alchimie entre eux. Mais j’avoue que je ne suis probablement pas objective dans le sens que je préfère largement le personnage d’Adrian. Adrian étant bien plus intéressant et intriguant à mon goût. Caden est trop fade et transparent, il ne dégage aucun charisme. Et je suis désolée mais le coup du « mon ange » à chaque fois qu’il adresse à Ember, m’a intoxiquée : je n'en pouvais plus ! La romance a une place très importante dans ce deuxième tome et c’est fort dommage car de ce fait, j’ai eu beaucoup du mal à apprécier ma lecture…

            L’action est présente, ce serait mentir en disant le contraire mais je n’ai pas réussi à apprécier ces scènes. J’ai trouvé l’intrigue très longue et ennuyeuse par moment. Je me sentais aussi parfois un peu perdue et j’ai eu du mal à comprendre tous les aspects de l’univers créé par l’auteure. C’est frustrant car on sent que c’est un univers complexe et passionnant mais elle n’a pas réussi à me captiver. Cela arrive parfois malheureusement.

            Par-contre, la fin est juste bluffante, je ne m’attendais pas à une telle révélation ! De ce fait, je me sens obligée de lire la suite car je veux en savoir plus. C’est assez contradictoire, on est bien d’accord, car même si ce deuxième tome ne m’a trop plu, j’ai quand même envie de connaître le fin mot de l’histoire…Grr. Mais je pense que je le lirai sans passer via Netgalley si le troisième tome est disponible. Comme je ne suis pas sûre d’aimer, cela me gêne de chroniquer un service-presse en sachant qu’il y a un risque que je n’aime pas l’histoire. Ce n’est pas mon genre, je préfère procurer le roman en numérique avec mes propres moyens et lire ainsi le dernier tome (je crois que c'est une trilogie) sans pression et à mon propre rythme.



            En bref, c’est rare mais ça arrive : ce livre a été malheureusement une déception. La romance ne m’a pas convaincue et prend une trop grosse place dans l’intrigue. Néanmoins, la fin m’a scotchée et je suis quand même curieuse de savoir ce qu’il va se passer…Dilemme, dilemme ! 



Lu en partenariat avec
 


Le couple d'à côté

Auteur Shari Lapena
Édition : Presses de la Cité
Prix broché : 21,90€
Prix ebook : 9,99€
Nb de pages : 336




Synopsis : La baby-sitter leur a fait faux bond, et alors ? Invités à un dîner chez leurs voisins, Anne et Marco décident de ne pas renoncer à leur soirée. Cora, leur bébé de six mois, dort à poings fermés et ils ne sont qu'à quelques mètres. Que peut-il arriver ? Toutes les demi-heures, l'un ou l'autre va vérifier que tout va bien. Pourtant, quand à une heure déjà avancée, le couple regagne son domicile, c'est un berceau vide qui les attend.
Désespérés mais aussi dépassés, les jeunes parents attirent les soupçons de la police : Anne en dépression depuis son accouchement, Marco au bord de la ruine... les victimes ont soudain des allures de coupables. Dans cette sombre histoire, chacun semble dissimuler, derrière une image lisse et parfaite de terribles secrets. L'heure de la révélation a sonné.

            Je remercie les éditions Presses de la Cité et Netgalley pour cette lecture. Après avoir une jolie découverte avec Quelques jours de nos vies, j’avais très envie de lire un autre livre de leur catalogue. Le couple d’à côté est un thriller avec une fin à couper le souffle. L’intrigue est plutôt simple mais efficace.


           
            Anne et Marco sont les heureux parents de la petite Cora, bébé de six mois. Mais malheureusement un drame survient : Cora se fait kidnappée alors que le couple passait une soirée avec leurs voisins. La nounou étant indisponible, Marco a insisté pour laisser leur fille seule, tout en venant régulièrement la voir chacun leur tour. Malgré leurs précautions, Cora disparaît laissant ses parents complètement désespérés. La police enquête et très vite, les parents deviennent leur cible…Que s’est-il passé ? Qui a enlevé Cora ?

           
            J’ai passé un bon moment de lecture, le style est agréable et j’ai lu cette histoire en une journée. Je me suis vite plongée dans l’intrigue et j’avais très envie de connaître le (ou les) coupable(s). Au début, l’intrigue est plutôt banale, les kidnappings de bébé sont très courant dans le thriller/policier, c’est donc très difficile de se distinguer. Mais l’auteure a réussi à me surprendre, notamment vers le milieu du roman. Au début, c’est du « déjà-vu » mais passé la moitié du livre, j’ai été scotchée par les événements, je ne m’attendais pas du tout à ça ! Un élément en question m’a un peu déçue, mais un autre a su remonter mon enthousiasme. On pourrait croire que c’est une enquête plutôt basique mais c’est loin d’être le cas. Les personnages ont une personnalité propre. Ici, les parents sont cruciaux, la police, un peu moins mais l’enquête reste bien ficelée. Très vite, on découvre le « coupable » mais je vous rassure, l’auteur a très bien géré le suspense puisque l'on a droit à de nombreux rebondissements. Et que dire de la fin ? Elle m’a coupée le souffle. Une fin qu’on garde facilement en souvenir. Je ne lis pas beaucoup de thriller. Pourtant, c’est un genre que j’affectionne beaucoup mais je n’ai pas trop l’occasion d’en lire. De ce fait, je ne sais pas si ce thriller pourrait plaire aux adeptes de ce genre, peut-être que pour les habitués, ce roman risque de ne pas être original mais pour ceux qui lisent du thriller/policier à dose restreint, je pense que vous serez complètement happé dans l’intrigue.

            On va suivre le point de vue de plusieurs personnages notamment les parents et aussi l’inspecteur qui s’occupe de l’affaire. Anna est le personnage qui m’a le plus touchée. La venue de sa fille a bouleversé sa vie : elle souffre du baby blues et son couple en souffre. C’est très dur pour Anna et elle se culpabilise beaucoup. C’est un personnage très complexe au passé obscur.

Quant à Marco, j’ai eu beaucoup du mal à le cerner. J’avoue ne pas avoir réussi à m’attacher à lui. Mais on sent son désarroi et qu’il aime sa femme et sa fille. Mais il a beaucoup du mal à supporter la dépression de sa femme et je l’ai parfois trouvé un peu égoïste.

En ce qui concerne le point de vue de l’inspecteur, on ne connaît pratiquement rien sur sa vie personnelle, là, il ne fait que de parler de l’enquête avec ses hypothèses, etc. J’ai trouvé que c’était très intéressant : l’enquête est bien ficelée et cohérente. On voit qu’il y a un fossé entre les parents et la police dans une affaire de kidnapping. Les parents sont de suite suspects et le but premier est d’abord de savoir s’ils ont réellement hors mise de cause avant d’explorer d’autres pistes.

           
            Je préfère ne rien trop en dire car ce serait bête de vous spoiler. Il y a d’autres personnages mis en évidence dont les fameux « voisins » mais je préfère vous laisser découvrir par vous-même. En toute honnêteté, j’ai eu du mal à comprendre le titre car les voisins ont finalement une place assez minime dans l’histoire…Mais après avoir lu la fin, j’ai trouvé que c’était plutôt bien pensé.



            En bref, c’est un bon thriller bien ficelé et bien rythmé. Le suspense est là et croyez-moi, c’est bien plus qu’une affaire de kidnapping…Une jolie découverte que je conseillerai plutôt à ceux qui lisent peu du thriller ou qu’ils souhaitent s’y lancer ;) Pour les autres, c’est une histoire qui en vaut le coup mais peut-être que les habitués de ce genre-là pourraient trouver l’intrigue peu originale.  


Lu en partenariat avec