jeudi 14 septembre 2017

Le meurtre d'O'Doul Bridge

Auteur : Florent Marotta
Edition : Taurnada 
Prix broché : 9,99€   
Prix ebook : 4,99€ 
Nb de pages : 248


Synopsis : San Francisco, sa baie, son océan, sa population cosmopolite. C'est dans cette ville de l'Ouest américain que Michael Ballanger a décidé de se reconstruire. Loin de sa famille en lambeaux, loin de la France où un tueur en série mit sa vie en miettes. Le coach de vie à succès renaît avec la difficulté qui suit la perte d'un être cher. Mais le voilà mêlé au meurtre d'un notable. Au moment de mourir, l'homme a composé un numéro, le sien. Alors la tourmente l'emporte. Réveillant les douleurs du passé.


            Je remercie chaleureusement la maison d’édition Taurnada pour ce roman. Déjà le troisième partenariat et j’en suis ravie ! Les deux précédents romans avaient été de très bonnes découvertes ! En est-il de même pour Le meurtre O’Doul Bridge ?! Une fois de plus, c’est un bon thriller avec un personnage masculin meurtri, comme j’en raffole (moi, sadique ? Pas du touuut…Peut-être un p’tit peu).

Mes avis sur d'autres romans de cette ME :

 → Orages


            Michael Ballanger est un coach français installé aux Etats-Unis, après un tragique événement qui a bouleversé sa vie. Son passé le hante mais il essaye de se construire comme il peut une nouvelle vie. Mais les choses se compliquent lorsqu’il est interpelé par la police. Un homme a essayé de le joindre sur son portable juste avant de se faire descendre. Michael s’interroge alors. Qui est ce type ? Et pourquoi a-t-il essayé de l’appeler ? La police se pose les mêmes questions et pense tenir le coupable idéal, d’autant plus que le policier en charge de l’affaire lui voue une haine inattendue et semble vouloir bâcler l’affaire…


            J’ai trouvé l’intrigue très originale et actuelle, ce que j’ai énormément aimé. On apprend assez rapidement (et donc ce n’est pas un spoiler ne vous inquiétez) que l’homme décédé a une double vie. Il est marié avec une femme renommée et puissante, mais il est également homosexuel. Son homosexualité est probablement la cause de son meurtre. Au vue de l’actualité, j’ai trouvé que le sujet tombait à point nommé et qu’il était très bien amené. Michael Ballanger va se retrouver bien malgré lui dans une affaire dangereuse, au point de mettre en péril sa propre vie et celle de son entourage. Mais le coach ne va pas se laisser abattre aussi facilement et compte bien découvrir l’identité du tueur…

            Michael Ballanger a un passé très douloureux. A cause de ses erreurs, il a tout perdu : travail, famille, etc. Ses remords ont fait de lui un homme meurtri mais perspicace. Cette affaire le ramène dans son douloureux passé et il a peur que l’histoire se répète…J’ai beaucoup aimé ce personnage, sa psychologie est typiquement ce que je recherche et apprécie le plus dans les thrillers.

            Ajoutons à cela deux personnages féminins secondaires qui ont leur importance. J’ai beaucoup aimé la « collègue », Kim, de Michael Ballanger et sa fille adolescente. Ces deux femmes sont très caractérielles, elles m’ont bien plu !

            Au fil des pages, le dénouement se met peu à peu en place et on devine assez facilement l’identité du meurtrier mais on comprend assez vite que rien n’est moins simple ! Beaucoup d’autres éléments sont mis en évidence et il faut attendre la fin du roman pour avoir nos réponses à nos questions (un très bon point !).

            J’ai beaucoup aimé ce thriller mais il est vrai que je n’ai peut-être pas réussi à entrer totalement dans l’intrigue, malheureusement ça arrive. Mais cela n’enlève en rien à la qualité du roman, bien au contraire. J’ai passé un bon moment de lecture et pour moi, c’est tout ce qui compte. Je regrette juste peut-être que je me sentais un peu perdue parfois, mais heureusement l’auteur a toujours réussi à remonter mon intérêt ;)



            En bref, un bon thriller sympathique avec des p’tits défauts, mais rien de bien dérangeant. L’auteur a su me surprendre. De plus, le sujet est original et assez peu exploité (selon moi) dans les romans. Un sujet actuel et tragique. A lire ! 


Lu en partenariat avec



Aucun commentaire :

Publier un commentaire