mardi 3 mai 2016

Elia, la passeuse d'âmes



Auteur : Marie Vareille 
Édition : Pocket Jeunesse  
Prix broché : 16.90€  
Nb de pages : 316



Synopsis : “Les prophéties ne s’accomplissent que si quelqu’un a suffisamment de courage pour les réaliser”
Elia vit dans une dictature divisée en deux catégories : l’élite, les Kornésiens, et la classe exploitée, réduite en esclavage : les Nosoba. Elia est une Kornésienne. À quinze ans à peine, elle exerce en tant que passeuse d’âmes à l’hôpital de la capitale du pays : elle euthanasie tous ceux qui seraient considérés comme inutiles ou dangereux pour la communauté. Un jour, un jeune Nosoba, de la caste des intouchables parvient à la convaincre de l'aider à s’échapper, alors même qu'elle avait ordre de l'exécuter. Accusée de trahison, Elia s'enfuit...


            J’ai eu la chance de gagner un exemplaire d’ENC (épreuve non corrigée) d’Elia, la passeuse d’âmes lors d’un concours express sur le compte Twitter de PKJ. J’avoue que je suis ravie de l’avoir gagné car le roman n’étant pas mon genre de prédilection, je ne pense pas que je me serai laissée tentée ; et j’aurais eu tort ! En effet, j’ai juste a-do-ré !!!


            Comme le titre l’indique, Elia est une passeuse d’âmes c’est-à-dire elle euthanasie les personnes considérées comme dangereuses ou devenues inutiles pour la société comme la vieillesse par exemple. Elle vit dans une dictature divisée en deux, d’un côté, on a les Kornésiens, les élites et la classe exploitée, les Nosoba. Les Nosoba sont considérés comme des sous-êtres, des personnes contaminés par des maladies qu’il ne faut surtout pas toucher ! Elia vit parmi les Kornésiens, elle a une vie très confortable mais elle ne sent pas vraiment à sa place. A commencer par sa « particularité » : ses longs cheveux sont roux. Une honte! A l’aide d’un foulard, elle les cache. Un jour, elle est amenée à tuer un Nosoba, considéré comme dangereux pour la communauté. Mais pour une raison obscure, elle le laisse s’échapper. Accusée de trahison, elle s’enfuit. Elle va être recueillie chez les Nosoba : une nouvelle vie épuisante l’attende. Et contre tout attente, elle va en connaître beaucoup plus sur son passé et ses origines…

            Comme je l’ai dit, j’ai juste adoré ma lecture. Marie Vareille a créé un univers riche, original et très intéressant. Elia est un personnage auquel je me suis de suite attachée. C’est une fille un peu naïve : elle a été conditionnée à détester et à se méfier des Nosoba. Lorsqu’elle quitte sa vie bien confortable pour aller vivre dans le camp des Nosoba, elle est complètement chamboulée. Mais elle tient bon, elle sait qu’elle n’a pas le choix. Mais ce que j’ai apprécié c’est qu’au lieu de se laisser dépérir ou se laisser mourir, elle décide de survivre, malgré les coups durs, malgré la faim et la fatigue. Elle est forte et courageuse. C’est un personnage qui donne un très bon exemple de la gente féminine !

            En ce qui concerne le style d’écriture de l’auteure, il est très agréable et le roman se lit tout seul. Au début, j’avoue avoir été perdue car on est directement plongé dans un univers nouveau sans explication. Cela m’a un peu perturbée mais finalement je pense que c’est une excellente idée. Au lieu de nous mettre un prologue avec de longues explications, l’auteure a décidé d’éparpiller tout au long du récit des éléments de son univers. On a par exemple droit à des extraits de livres fictifs et j’ai trouvé ça excellent ! Un très bon moyen de s’approprier cet univers fantastique, j’avais l’impression d’être au côté d’Elia et de suivre ses aventures.

            Je n’en dirais pas plus concernant l’intrigue, je me suis jetée en lisant à peine le résumé et j’ai aimé me plonger dans l’histoire sans trop en savoir plus. Si vous êtes curieux, alors n’hésitez plus ! Courez demain à la librairie pour vous le procurer, croyez-moi vous n’allez pas le regretter !


            En bref, ce livre a réussi avec brio à me faire apprécier un genre qui me faisait un peu peur. Marie Vareille a créé un riche univers qui me semble très prometteur. Ce premier tome est excellent et je sens que l’attente du deuxième tome va être compliqué…Vite vite vite !!! 



           

6 commentaires :

  1. Voilà le second article enthousiaste que je lis sur ce livre, je crois bien que tu viens de faire des ravages pour ma wish list aux proportions déjà gargantuesques! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Celui-la j'ai vraiment très envie de le lire ! :D Et ta chronique me donne encore plus envie ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le te conseille fortement ! Il est vraiment bien ! :D Merci beaucoup ♥

      Supprimer