vendredi 5 mai 2017

Calendar Girl - Mai


Auteur : Audrey Carlan 
Édition : Hugo roman 
Prix broché : 9,95€  
Prix ebook : 5,99€
 Nb de pages : 155

Synopsis : Le mois de mai est chargé en émotion. Avant de s’envoler pour son nouveau job, Mia passe à Las Vegas où elle rencontre le petit ami de sa sœur lors d’un dîner très officiel chez les parents du jeune homme. Les tourtereaux annoncent leur intention de s’installer ensemble et de se marier. Mia a un peu de mal à digérer la nouvelle. C’est à Hawaï que nous la retrouvons. Elle est engagée comme mannequin pour une célèbre marque de maillots de bain. Angel D’amico veut prouver qu’on peut être belle même si on ne fait pas une taille 34. Il a créé une nouvelle ligne pour les filles ayant des formes, et Mia est son mannequin vedette. En arrivant dans ce lieu paradisiaque, Mia découvre son partenaire mannequin, Tai Nikko, dont le corps musclé et les tatouages tribaux la font immédiatement fantasmer. Son séjour sur l’île risque de ne pas être de tout repos, d’autant qu’elle attend l’arrivée de sa sœur et de sa meilleure amie qui viennent la rejoindre pour une semaine de vacances.

            Si vous suivez mes chroniques sur cette saga, vous savez que j’apprécie cette série sans plus. Je lis chaque tome avec sans grand intérêt. Mai est probablement le tome que j’ai le moins apprécié. L’écriture devient de plus en plus vulgaire et Mia commence à me taper sur le système.





Dans ce tome-ci, direction le soleil et la chaleur ! Fraichement arrivée à Hawaï, elle va jouer le rôle d’un mannequin pour des maillots de bain. Elle rencontre Taï, son partenaire et elle tombe littéralement sous son charme…

            J’ai aimé le début, lorsque Mia retourne chez elle, j’ai trouvé ça sympathique d’autant plus que j’adore sa petite sœur Maddy. On apprend par ailleurs qu’elle a perdu sa virginité avec son petit-ami, Matt ; Mia n’est pas franchement ravie. Le coup de grâce tombe lorsque Matt demande en mariage Maddy, Mia est furieuse et a bien du mal à l’admettre. C’est mignon qu’elle s’inquiète pour sa sœur mais je la trouve excessive et franchement hypocrite. En effet, elle ne veut pas que sa sœur couche avec n’importe qui…Au fond, elle ne veut pas que sa sœur soit comme elle. Outch, je sais je suis méchante mais je trouve que dans ce tome, Mia montre à un point c’est une fille « facile » et qui est cruellement en manque de sexe. Je peux comprendre que le sexe soit un « besoin » mais de là à le réclamer chaque jour c’est un peu bizarre et excessif ? Mia n’est peut-être pas une accro du shopping mais c’est clairement une accro du sexe.

            Mon but n’est pas de juger ni de blesser mais les actes de Mia dans ce tome démontrent bien ce que je dis. En effet, dès qu’elle croise son partenaire de photo, elle est dans son lit à peine 24h plus tard. Il n’y a que moi que ça choque ? Je sais que je suis prude mais quand même. Là, c’est du sexe juste pour du sexe. De plus, j’en ai vraiment marre que tous ses clients tombent de suite sous son charme et limite tombent amoureux d’elle. Ce n’est pas réaliste ! Ça devient clairement redondant à force.

            La plume devient de plus en plus vulgaire et ça me dérange fortement. Le pire c’est lorsqu’elle est avec sa meilleure amie, nettement plus vulgaire qu’elle, il faut le faire. Heureusement, Maddy est là et j’apprécie sa relation avec Matt. J’espère que l’auteure ne va pas tout gâcher…

            Malgré ses avis négatifs, je ne peux nier que l’écriture est addictive et ça se lit toujours aussi vite. J’ai moins été inspirée par les descriptions du paysage, Hawaï ne me fait pas du tout rêver. Malgré ça, Tai m’a touchée avec sa recherche du grand amour et j’ai aimé sa mère, même malheureusement comme à chaque tome, ce n’est pas approfondi du tout.
           

            En bref, une lecture très en demi-teinte pour ce tome-ci mais comme toujours, je vais quand même lire la suite en espérant que Mia grandit un peu plus. Juin est d’ailleurs déjà précommandé…


Aucun commentaire :

Publier un commentaire