dimanche 10 janvier 2016

Au bois dormant



Auteur : Christine Féry-Fleury
Édition : Hachette (Black Moon)
Prix broché : 16€  
Nb de pages : 352
 

Synopsis : On l'appelle le Rouet. En référence au « rouet » sur la pointe duquel la Belle au Bois Dormant se pique le doigt dans le conte de Perrault. Car le Rouet est un tueur en série, un criminel qui traque ses victimes dès leur naissance, promettant à leurs parents qu'il leur dérobera la vie le jour de leur seizième anniversaire.
Ariane aura seize ans dans quelques mois. Elle décide de s'enfuir plutôt que d'attendre cette mort annoncée. En chemin, elle rencontre Lara, une jeune fille qui lui ressemble comme une sœur. Mais un terrible accident emporte Lara. Elle aurait eu ses seize ans quelques jours plus tard. Dans la précipitation des événements, on confond Ariane et Lara. Et si changer d'identité était la solution pour échapper au tueur ? Ariane décide de se faire passer pour la défunte et continue sa fuite. Mais le tueur est bien plus proche qu'elle ne le croit...


            Oui, je l’avoue : c’est surtout la couverture qui m’a fait craquer. J’ai à peine regardé le résumé en fait, je sais juste que ça parlait d’un tueur en série. Je l’ai acheté, je l’ai lu…Et j’ai plutôt bien aimé.


            On suit Ariane, une jeune lycéenne qui se sent oppressée par sa famille. En effet, elle n’a pas le droit de sortir (sauf –et c’est l’unique exception- pour aller au lycée). Sa mère est mère au foyer et son père travaille à domicile, et ils surveillent constamment ses faits et gestes. De plus, ils ne restent jamais longtemps au même endroit, ils déménagent sans cesse. Ariane ne comprend pas et essaye de demander des explications à ses parents en vain…Un jour, elle surprend une conversation entre eux et apprend qu’elle est la cible d’un tueur au série très particulier : le rouet. Lorsque ses cibles au physique similaire atteignent l’âge de 16 ans, il les tue et les mettent en scène de façon très macabre. Terrifiée, son seizième anniversaire approchant, elle décide de s’enfuir…

            J’ai eu du mal à m’attacher à Ariane, sa décision de partir et son comportement m’a beaucoup irritée tout au long du récit. Certes, elle a des circonstances atténuantes, elle a peur pour sa vie, celle de sa famille mais parfois j’ai eu envie de la secouer. Lorsque je vois le personnage prendre les décisions complétement à l’opposée que personnellement j’aurais prises, ça ne m’a pas aidée à l’apprécier. Mais vu sa situation et les mésaventures qu’elle fait face ; je ne pouvais être qu’à ses côtés et espérer qu’elle puisse s’en échapper.

            Hormis Ariane, on suit également Jude, un enquêteur, chargé d’arrêter le Rouet. Très vite, on sent qu’il n’est pas très objectif, en effet, il a un terrible lien avec le meurtrier…Mais il prend son affaire très au sérieux et on ressent sa détermination à le stopper définitivement.

            Vu le titre, vous doutez bien que c’est une réécriture du conte « Au bois dormant », et effectivement tout au long de l’intrigue, on y trouve des allusions. Commençons par le nom du tueur, le fait qu’il assassine ses victimes le jour de leur seizième anniversaire. Mais aussi, on a un clin d’œil des fées lorsqu’Ariane fait la rencontre de quatre femmes qui vont lui venir en aide.

            La plume de l’auteure est très agréable et facile à lire. L’ambiance du roman est assez oppressante, je n’ai pas trouvé que ça fasse réellement peur mais certains passages sont assez intenses. Le rouet est un meurtrier sans scrupules et sa manière de tuer est monstrueuse. On sent qu’il va se passer quelque chose, qu’Ariane peut fuir aussi loin qu’elle peut mais que le rouet va réussir à la retrouver pour le jour fatidique. Et ce jour arrive…La fin m’a surprise, l’auteure nous laisse assez peu d’indices finalement pour le reconnaître. Certes, je me doutais de certains éléments mais le nom du tueur, je n’en avais aucunes idées. La fin est bien trouvée même si j’ai trouvé certaines incohérences qui m’ont un peu gênée ; j’ai même dû relire certains passages…Néanmoins, je trouve que c’est un bon thriller jeunesse, pour un début, je vous le conseille. Le côté enquête est présent, la tension également mais juste ce qu’il faut, ni plus, ni moins.


            En conclusion, ce fut une belle lecture. Pour ceux qui veulent commencer ce genre mais qu’ils sont assez sensibles, ce livre est idéal pour débuter.
J’ai tellement apprécié la plume de l’auteure que je pense lire avec plaisir d’autres de ces ouvrages dont « La trace » qui me fait de l’œil :p


LoVe You
Mélie.

4 commentaires :

  1. Je pense le lire au mois de Février ! Hâte de le découvrir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu aimeras ! Bonne lecture :)

      Supprimer
  2. J'avais passé un moment agréable (14/20) mais été tout de même un peu déçue par rapport à tous les bons avis que j'avais pu entendre :-/ Ça ne fait pas peur et je n'ai pas vraiment ressenti la tension ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends parfaitement :/ J'ai trouvé qu'il avait une tension mais assez minime et pour ceux qui ont l'habitude de lire des thriller, il est vrai que ça ne fait pas peur du tout ! :3

      Supprimer